HANSA TEUTONICA

Auteur  
# 21/03/2010 à 21:43 benoît
rien qu'avec une partie test tout seul (pour étudier les règles) je pressentais que ce jeu avait qqch dans le ventre... ça s'est confirmé lors d'une première partie en vrai (4 joueurs - 1h40)
il y a de multiples possibilités de marquer des points (dans l'immédiat ou pour le décompte final) et je trouve ça très intéressant
il est même arrivé qu'on s'évertue à ne pas marquer de point sur un tour pour éviter de provoquer la fin de partie (si l'on est derrière au score courant + décompte final) !!

apparemment il ne faut pas laisser quelqu'un prendre trop ses aises niveau "actiones" !
# 22/03/2010 à 10:25 benoît
les différentes façons de marquer des points de prestige :

* en cours de partie

- établir un comptoir sur une maison comportant un bonus 1 pièce d'or : 1 PP
- lorsque quelqu'un établit une nouvelle route commerciale, celui qui contrôle une ville reliée à cette route marque : 1 PP
- relier les villes Arnhelm et Stendal : 7 PP pour le 1er, 4 PP pour le 2e, 2 PP pour le 3e

* lors du décompte final

- pour chaque ville contrôlée : 2 PP
- pour chaque compétence commerciale (représentée sur l'écritoire) améliorée au maximum (sauf les clefs de la ville Clavis urbis) : 4 PP
- en fonction du nombre de jetons bonus possédés : 1 PP pour 1 jeton, 3 PP pour 2-3 jetons, 6 PP pour 4-5 jetons, 10 PP pour 6-7 jetons, 15 PP pour 8-9 jetons, 21 PP pour 10 jetons et + (mais ça ne doit pas arriver souvent !)
- ceux qui ont placés un/des négociant(s) à côté de la ville de Coellen marquent en fonction de leur position : 7, 8, 9, 11 PP
- pour chaque joueur on considère son plus grand réseau de comptoirs reliés les uns aux autres : on multiplie le nombre de comptoirs connectés par le niveau atteint pour la compétence Clavis urbis

tout ceci offre donc de nombreuses possibilités tactiques
# 22/03/2010 à 14:40 JJ
Tout à fait d'accord sur les multiples possibilités de scorer.
Ce jeu est plus qu'excellent. Il faut effectivement ne pas laisser un joueur prendre trop d'avance car il devient vite injoignable.
Le jeu tourne beaucoup autour :
1/de la capacité d'action qui s'avère essentielle.
2/ des niveaux de développement négociant, couleur et recrutement
3/ dans une moindre mesure au niveau des clefs.
Cela signifie qu'il faudra concentrer son attention sur le secteur qui pemet d'augmenter son nombre d'actions. Certaines villes sont rentables d'autres pas ou peu.
Malgré tout, toutes les villes rapportent à la fin du jeu et il y a beaucoup de manières de marquer des points. encire une fois, c'est un jeu d'opportunisme et il faut adapter sa tactique aux évenements.
Personnellement, j'ai découvert (pas tout seul non plus, croyez moi) qu'il ne faut pas oublier de développer le niveau de capacité à déplacer car un déplacement de pions permet d'une part de suprendre les adversaires mais surtout de profiter d'occasions qui ne sont pas toujours légion sur le plateau.
Sur notre première partie, Les petits points accumulés par Thierry ont servi mais ne plus il a squatté des villes au détriment de Benoît paralysant son principal adversaire. C'est là que nous atteignons une autre dimension du jeu en n'oubliant pa de cumuler nos efforts des uns et des autres pour embéter le gars en tête ce que nous n'avons pas fait. Thierry a developpé le nombre d'actions et s'est emparé de la ville qui fait gagner des points. En même temps qu'il est devenu le plus vite le joueur qui avait le plus d'actions, il s'est enrichi avec lui même.
Thierry est très fort à ce genre de jeu (Endeavor aussi, je peux en témoigner)
J'ai investi aussi sur les 7 points de la ville en bas à gauche ce qui m'a privé de mon unique négociant assez vite dans la partie. C'est là que j'ai omis d'en refabriquer un de suite. Colossale erreur. Sachant que thierry a oublié très souvent d'utiliser son négociant, il aurait du nous écraser encore plus.

Il faut opportuniser certes, mais construire son développement mais aussi son réseau. Et cela se réfléchit et se prépare.

Par contre, j'ai du mal avec les pions bonus.

Conclusion :
La ville qui contrôle le développement de l'action ne PEUT être laissée à un seul joueur. C'est ce qui a fait gagner Thierry aussi fortement.
Beaucoup sur une seule ville, C'est là à mon humble avis le seul défaut de ce jeu formidable.
Il y a tellement à dire sur ce jeu...
un bonheur absolu.


Il rentre de suite dans mon top 10.
# 22/03/2010 à 21:06 benoît
oui la ville qui contrôle la compétence "nb d'actions" est très forte

je n'aurais pas dû attendre que les cases se libèrent sur la route commerciale concernée (thierry, stéphane et toi faisiez blocage régulièrement), j'aurais dû dépenser des commerçants pour vous virer de là !

oui tu aurais dû développer ton "liber sophiae" pour obtenir un nouveau négociant (et me donner la pièce au passage !)

je sais pas, mais je sens que la prochaine partie sera sanglante autour de Gottingen (la fameuse ville) !!!
# 29/04/2010 à 16:32 JJ
pour info, le dernier magazine jeu de plateau consacre une critique (c'est un vert rassurez vous!) et une petite étude tactique sur ce merveilleux jeu.

Je l'ai lue et je vous la donnerai pas. NA !
# 30/04/2010 à 12:20 benoît
eh bais comme ça on verra si avec ta technique secrète tu vas gagner facilement !...
pour ma part, ma technique a bien marché la dernière fois : développer toutes les compétences à fond et faire un réseau connecté de près de 10 villes... (oui bien sûr ça ne vous explique pas les moyens d'y arriver !)

sinon, pour ceux qui n'y arrivent vraiment pas, il doit aussi y avoir un bouquin, "hansa teutonica pour les nuls" !!
# 01/05/2010 à 13:11 JeanJean
moi j'ai une technique du style:

"pourquoi s'embeter à recruter des marchands quand t'as Kevin a côté qui fait que ça et te permet d'en gagner quand il essaye de te gicler des routes ?"

du coup c'est actions et liber sofiae qui suffisent :) (bah oui une fois que Kevin t'as giclé 6 marchands et donc doublé ton stock, faut bien pouvoir les replacer "ailleurs" en peu d'actions, les 12 qui restent )
# 04/05/2010 à 09:26 JJ
Et voilà, j'ai reçu ma boite en allemand hier soir.
J'ai antcipé ma commande car en voyant les articles parus dans le mag "jeux de plateau" j'ai eu peur d'une rupture prochaine.

Pas de surprise à l'ouverture. j'aurai même été déçu si je n'avais pas déjà tester cette petite merveille.
Celui-ci me servira bien pour le faire découvrir à Brive mais aussi lors de la visite prochaine de mes pôtes parisiens.
Ce qu'il a de marrant, c'est qu'on ne peut s'empêcher de faire des plans rien qu'en regardant la règle. Quand c'est bon, c'est bon...

# 05/05/2010 à 21:38 JJ
cONCOURS HIPPODICE

seconde place pour Die Staufer, d’Andreas Steding, un jeu allemand, et très allemand même car le thème se rapporte au temps de l’empereur Frédéric Ier Barberousse. Celui-ci entreprend un voyage à travers l’Allemagne, dans lequel les joueurs vont l’accompagner afin de remporter le plus d’influence possible dans chacune des provinces visitées

Andreas Steding mais ne serait ce pas l'autuer d'un certain Hansa ...?
A surveiller de près donc ce jeu...
# 10/05/2010 à 21:52 benoît
Hansa teutonica va devenir plus rapide que les longues parties de 2h30-3h que nous avons faites jusque là, puisque maintenant nous le savons (de marseille) :

- les points marqués pour la liaison Stendal-Arnhelm sont comptés en cours de partie, ils donnent donc un grand coup d'accélérateur pour la grimpette vers le col des 20 points

- la partie s'achève s'il n'y a plus de jetons bonus dans la réserve, lorsqu'il faudrait en placer un suite à une prise

il nous faut donc être très attentif à l'évolution de la partie, pour optimiser les points (marqués ou à marquer) sans se faire surprendre par une fin de partie accélérée...!
# 11/05/2010 à 11:54 JJ
Oui d'accord là dessus, d'autant que maintenant que chacun a vu ce que rapportaient les pions bonus ils vont se consommer d'autant plus vite.
Jean-jean ne renoncera pas à cette option et si nous le laissons tout prendre nous aurons perdu la partie d'office.
La consommation va donc forcément augmenter de façon importante dans les prochaines parties.
Je n'y avais pas prêté une grand attention lors de notre première partie parce qu'ils n'avaient pas été grandement utilisés.
Cette seconde partie s'est avérée plus instructive que la 1ère partie de découverte.
Cela veut il dire que les parties futures seront plus serrées ?
Sans doute car chacun devra surveiller ses adversaires au risque de se faire dépasser inexorablement par une tactique action ou pion ou nego ou réseau...
Ce jeu a encore à nous apprendre toutes ses richesses.

Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site