SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS - vue rapprochée

SATOR... le jeu qui sent bon la poussière et le livre moisi...!

Jeu de placement de tuiles, en l'occurence des passerelles, avec grande interaction entre les 2 à 4 joueurs.

Nous sommes dans une antique bibliothèque, et le conservateur vieillissant nous a confié une mission très importante : retrouver des livres précieux et mystiques (recelant des secrets de la Cabale) car ils ont été éparpillés par le vent des condamnés. Le premier à réussir cette mission deviendra conservateur à la place du conservateur. Seul hic : se déplacer dans la bibliothèque nécessite de passer sur un labyrinthe de passerelles animées de rotations incessantes...!

Au commencement, ou presque...

Le Puits des pêcheurs (rien à voir avec la friture) est un trou sans fond qui abrite une étrange bibliothèque suspendue qui recèle ce que l'humanité compte de pire en matière de textes hérétiques, ouvrages de sorcellerie ou de magie noire et autres livres occultes dangereux. Agencée et gérée selon de puissants rites secrets par son Conservateur pour éviter que le bazar explose et se répande sur le monde... Mais voilà : le conservateur est vieux, usé, fatigué... Son pouvoir s'étiole et il va falloir lui trouver un successeur parmi ses acolytes.

Le plus puissant des manuscrits, le Sator, est si dangereux que sa garde est partagée entre chaque acolyte, en plusieurs volumes distincts. Mais ces volumes se sont eux aussi éparpillés à cause du chaos bouillonnant qui règne dans l'édifice. Le mot d'ordre est clair : l'acolyte qui le premier récupérera les 4 volumes de la portion du Sator qui lui a été confiée initialement deviendra le nouveau calife à la place du calife.

Materiel de jeu :

- un plateau quadrillé représentant le Puits des pêcheurs

- un tas de cartes speciales constituant le "Invictus Movet"

- une collection de pièces plates aux formes (et motifs) variés qui rappellent des pièces de Tetris et représentent les "passerelles" servant à se déplacer au sein de la bibliothèque suspendue

- un petit paquage d'éléments assortis à la couleur de l'acolyte (4 couleurs différentes, une par joueur) :

  . un petit paquet de cartes (le même pour tous) constituant le "Liber Fidei" de l'acolyte - sorte de petit précis renfermant de puissants rituels personnels

  . un pion acolyte pour représenter le joueur, une aide de jeu cartonnée, une gargouille, et 4 petits livres : les portions du Sator confiées à l'acolyte.

Il y a enfin des petites cartes de placement servant à définir l'agencement des volumes du Sator en début de partie, et qui sont tirées aléatoirement.

Déroulement de la partie :

Une fois le jeu mis en place, c'est à dire les grimoires de couleur placés sur le plateau, ainsi que toutes les tuiles "passerelles", selon certaines règles de placement, le jeu peut commencer. Chaque joueur a sa position de départ, quelques cartes en main, et joue un tour de jeu complet avant de passer la main à son voisin.

A chaque tour de jeu, l'acolyte dispose de 6 points d'action (plus une action spéciale gratuite), utilisable dans différentes phases :

- l'échange de carte permet de défausser des cartes de sa main contre des cartes de l'Invictus Movet ou du Liber fidei

- l'utilisation de cartes de sa main : les cartes de l'Invictus Movet permettent de bouger ou faire pivoter les passerelles, celles du Liber Fidei offrent des effets uniques mais dévastateurs.

- le déplacement de l'acolyte (en fonction du nombre de cartes standards qu'il a utilisées ce tour-ci)

- la pioche pour reconstituer sa main de cartes

- l'action gratuite, très polyvalente, mais limitée, reste accessible à tout moment

Voilà pour les bases.

Le but du jeu est donc de modifier la géographie de la bibliothèque en bougeant les passerelles afin de permettre à son acolyte de se frayer un chemin vers les volumes du Sator qui lui sont attribués, et de ralentir les autres qui tentent de faire de même de leur côté. Le premier qui rassemble ses 4 volumes du Sator a gagné.

 

Les cartes de l'Invictus Movet sont de deux types : Moves (mouvement) et Rotas (Rotation), l'une de ces deux catégories permet d'affecter une passerelle selon sa "forme", l'autre selon sa "structure" (c'est à dire le motif représentant la "nature" du sol de la passerelle : grillage, bois, dallage, etc). Les cartes Moves permettent de déplacer sur le plateau une passerelle de 1 a 3 cases, dans n'importe quel(s) sens, sans jamais percuter/traverser une autre passerelle. Les cartes Rotas permettent de pivoter 1 ou 2 fois, de 90 OU 180° à la fois, selon l'axe de rotation que l'on souhaite, les passerelles. Pendant leur rotation elles peuvent chevaucher d'autres passerelles, mais ne doivent pas le faire une fois leur "rotation" achevée. Quand aux acolytes ? ils courent sur les passerelles pour ramasser leurs bouts du Sator...

Les scribes ont des flingues

Le principe de base reste très simple, somme toute; mais après quelques tours de jeu à mettre le foutoir dans les passerelles pour son propre compte ou contre ses adversaires, la bibliothèque devient un vrai champ de bataille, et courir après ses livres restants devient alors une lutte de tous les instants. Il y a dans le jeu une portion de hasard (pioche des cartes) qui reste relativement maîtrisable à la fois par la gestion de son budget en points d'action (et les utilisations possibles de ces derniers) mais aussi grâce à l'option gratuite, sorte de joker donnant accès à quasiment n'importe quelle action de carte possible, mais à un degré moindre. On peut donc se contenter de laisser la chance nous aider, ou au contraire infléchir sur le destin de plusieurs façons. Le plus gros obstacle restant les autres joueurs, qui vous gêneront indirectement en faisant leur propre petit bonhomme de chemin, ou volontairement juste parce que bon voilà quoi, vous aviez qu'à pas vouloir être cali... euh Conservateur à leur place ! 

Un esprit en effervescence, et le cachet qui va avec ?

Jeu de reflexion assez intense au vu des combinaisons et possibilités, qui fera pétiller votre esprit, avant que ce dernier ne réclame le pétillement d'un cachet d'aspirine. Ceux qui ont des facilités avec la géométrie dans l'espace vont se régaler, ainsi que les gens pratiquant le tetris. Ceux qui ont vu "Au Nom de la Rose" souriront à la similitude du jeu avec une des scènes du film, mais surtout... tout le monde va échafauder des plans pour optimiser sa course personnelle ET ralentir celle des autres à la poursuite des volumes du Sator. Un jeu qui donc permet une grande interaction avec le plateau (puisqu'il est à géométrie variable, et entièrement à la merci des participants) et avec les autres joueurs. Retroussez vos soutanes, aiguisez vos crocs : la course aux bouquins va commencer...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×